Le Cabinet noir

« Les conspirations dans l’État sont devenues difficiles, parce que, depuis l’invention des postes, tous les secrets particuliers sont dans le pouvoir du public. » — Montesquieu, Grandeur et décadence des Romains, chap. 21.   L’autre soir, ayant préparé des hectolitres de thé, je promenais mon lorgnon – fouineuse et folâtre comme de coutume – au-dessus de poussiéreuses liasses de courrier de nos pères, plongeant gaiement dans ces correspondances d’autrefois. … Continuer de lire Le Cabinet noir

L’intrigant comte de Saint-Germain

Le comte de Saint-Germain, personnage légendaire s’il en fut, est certainement l’une des figures les plus singulières du siècle des Lumières. Maître de l’occulte, il aurait possédé la recette de l’Élixir de longue vie et détenu le secret de l’immortalité. Il aurait ainsi vécu plusieurs siècles, parcouru le vaste monde, côtoyé les plus grands monarques de tous les temps et même taillé le bout de … Continuer de lire L’intrigant comte de Saint-Germain

L’incroyable talent de Matthias Buchinger

Matthias Buchinger est né à la fin du XVIIe siècle sans mains ni pieds et atteint de nanisme. Pourtant, du haut de ses 73 centimètres, il a parcouru l’Europe, fréquenté rois et reines, eu quatre épouses et à peu près 70 maîtresses. Messieurs, cet article vous rappellera que ce n’est pas la taille qui compte ! Quoi que… C’est en 1674, dans une famille modeste de la petite … Continuer de lire L’incroyable talent de Matthias Buchinger

Le cimetière des Saints-Innocents et ses emmurées vivantes

Aujourd’hui, hardis compagnons, pénétrons ensemble dans le plus vaste cimetière de Paris au Moyen Âge, le cimetière des Saints-Innocents. Petits conseils d’usage : regardez bien où vous marchez, ne touchez à rien et surtout « restez groupir » car derrière les murs de ce cimetière se déroulent des choses fort étranges… Mais, tandis que retentit au loin la plainte sinistre d’un chien errant hurlant à la lune, … Continuer de lire Le cimetière des Saints-Innocents et ses emmurées vivantes

La musique baroque, pas si « sérieuse » que ça !

Depuis la période romantique du XIXe siècle, qui fut celle de la constitution d’un répertoire des grands « classiques » de la musique, les compositeurs du passé sont magnifiés et leurs œuvres ne cessent d’être redécouvertes. Et il y a de quoi, beaucoup sont des canons ! Mais ça n’a pas toujours été le cas. Auparavant, les pièces musicales cessaient généralement d’être jouées après la disparition de leurs … Continuer de lire La musique baroque, pas si « sérieuse » que ça !

[Mini-Savoir d’été] La coiffure « à la victime »

Après la Révolution française, dès 1795, les femmes ayant échappé de justesse à l’échafaud ainsi que les descendantes de guillotinés se réunissaient à Paris pour s’encanailler lors du célèbre Bal des victimes organisé en mémoire de leurs proches décapités. En arrivant, les convives se saluaient à la victime, c’est-à-dire en effectuant « un mouvement de tête particulier, où le front ne s’inclinait qu’une fois et brusquement, … Continuer de lire [Mini-Savoir d’été] La coiffure « à la victime »

Dirty Mozart – Leck Mich im Arsch

Quand de pauvres choristes naïfs chantent des exhortations lubriques sans le savoir… Pour l’amour du Répertoire et de Mozart ! Découverte musicale ! Je voulais vous faire écouter le très beau Canon KV 231, canon à 6 voix datant de la fin du XVIIIème siècle qu’on à attribué à Wolfgang Amadeus Mozart​ jusqu’à la fin du XXème siècle, et qui continue encore d’être joué dans des salles de concert … Continuer de lire Dirty Mozart – Leck Mich im Arsch