Le mannequin Capucine (alias Germaine Lefebvre) dans une fabrique de bas montre la solidite des nouveaux modeles nylon  le 26 mars 1953 Neg:74913 ---  French model Capucine presenting nylon stockings march 26, 1953

La conspiration des bas nylon

Aujourd’hui, je vous invite à jeter un coup d’œil, en tout bien tout honneur évidemment, sous les jupes des élégantes du XXe siècle. Mais commençons d’abord par un brin d’histoire. En Occident, pendant des siècles, les seuls à exposer au vu et au su de tous leurs bas — leurs chausses — étaient les hommes. Il y eut, entre autre, les hauts-de-chausses et les bas-de-chausses, les premiers s’attachant … Continuer de lire La conspiration des bas nylon

prodomie-image-en-tete

La prodomie à travers les siècles

Prodomie, mais que diable peut bien signifier ce mot à la consonance si… familière ? Hier encore je n’en savais fichtre rien, non plus que vous, et si nul ne le sait c’est parce que le mot a aujourd’hui totalement disparu de nos dictionnaires. Pourtant, ce charmant trisyllabe qui plonge ses racines dans le lexique moral et politique du Moyen Âge courtois y tenait une place … Continuer de lire La prodomie à travers les siècles

image-daccroche

Jeanne de Belleville, pirate vengeresse !

À une époque où la majorité des femmes ont pour principales préoccupations l’éducation de leurs bambins et le maniement de la quenouille, une Bretonne décide de s’embarquer dans une aventure périlleuse pour venger l’honneur de son mari, devenant la première femme pirate de l’histoire de France. Voici l’ébouriffante épopée de Jeanne de Belleville, la lionne de Bretagne. L’histoire de Jeanne de Belleville se déroule en pleine guerre … Continuer de lire Jeanne de Belleville, pirate vengeresse !

vitrail-de-la-cathedrale-de-bern-suisse

Burchard de Worms et la mort

Si Dieu, dans son cinquième commandement, a expressément enjoint de ne point tuer son prochain, pour Burchard — évêque de Worms en l’an mil et homme de terrain s’il en est — un homicide est si vite arrivé que nul n’est à l’abri d’avoir un jour à confesser… un meurtre ! [Hululement de chouette. Envolée de corbeaux au clair de lune]. Mais n’ayez crainte, car comme … Continuer de lire Burchard de Worms et la mort

14642495_639453126236844_2027093621495345915_n

La musique baroque, pas si « sérieuse » que ça !

Depuis la période romantique du XIXe siècle, qui fut celle de la constitution d’un répertoire des grands « classiques » de la musique, les compositeurs du passé sont magnifiés et leurs œuvres ne cessent d’être redécouvertes. Et il y a de quoi, beaucoup sont des canons ! Mais ça n’a pas toujours été le cas. Auparavant, les pièces musicales cessaient généralement d’être jouées après la disparition de leurs … Continuer de lire La musique baroque, pas si « sérieuse » que ça !

00442-paestum-musee-banquet

Les Sybarites, les rois de la glande !

« Doucement le matin, pas trop vite l’après-midi » aurait pu être la devise des habitants de Sybaris, ce peuple antique devenu mythique pour son absolue fainéantise. Leur mollesse était si proverbiale qu’elle a donné l’expression « mou comme un Sybarite » certes désuète aujourd’hui, mais que je vous invite à replacer lors vos dîners mondains pour briller en société, une fois que vous aurez lu cet article et … Continuer de lire Les Sybarites, les rois de la glande !

mort-de-brunehaut-bnf

Frédégonde et Brunehaut, deux reines assoiffées de pouvoir… et de sang !

L’histoire d’aujourd’hui se situe à la charnière des Ve et VIe siècles — en pleine époque mérovingienne — au bon vieux temps des rois chevelus. Débarquons en 561 tandis que Clotaire Ier, le dernier fils de Clovis, vient de mourir en laissant ses quatre héritiers se partager le regnum francorum, le royaume des Francs. Ainsi, à Sigebert (en vert) est donné le royaume de Reims, Gontran (en violet) reçoit … Continuer de lire Frédégonde et Brunehaut, deux reines assoiffées de pouvoir… et de sang !

Paquet, petit ours mal léché

[Mini-Savoir d’été] Les ours mal léchés

Dans les temps anciens — forts, forts anciens —, nombreux pensaient que les oursons, ces mignonnes boules de poils, naissaient informes et que ce sont les coups de langue répétés de leurs génitrices qui leur donnaient leur forme définitive d’ours. Ça parait fou, mais je n’invente rien ! Heureusement, au XVIIIe siècle, le naturaliste Georges-Louis Leclerc de Buffon (1707-1788) a remis les choses au clair dans … Continuer de lire [Mini-Savoir d’été] Les ours mal léchés

Neuf moutons, par Wenceslas Hollar (1607-1677)

[Mini-Savoir d’été] Revenir à ses moutons

Revenir à ses moutons, une expression dont j’use et j’abuse bien souvent lorsque je m’égare dans mes digressions, n’est-ce pas ? Pour être tout à fait correct, il faudrait revenir à ces moutons. Lesquels ? Ça c’est ce que nous allons voir. Cette expression proverbiale prend sa source dans La Farce de Maître Pathelin, une pièce de théâtre composée à la fin du Moyen Âge (mi XVe siècle). Cette charmante … Continuer de lire [Mini-Savoir d’été] Revenir à ses moutons

Illustration provenant de « Ten Centuries of Toilette from the French » de A. Robida, 1892

[Mini-Savoir d’été] La coiffure « à la victime »

Après la Révolution française, dès 1795, les femmes ayant échappé de justesse à l’échafaud ainsi que les descendantes de guillotinés se réunissaient à Paris pour s’encanailler lors du célèbre Bal des victimes organisé en mémoire de leurs proches décapités. En arrivant, les convives se saluaient à la victime, c’est-à-dire en effectuant « un mouvement de tête particulier, où le front ne s’inclinait qu’une fois et brusquement, … Continuer de lire [Mini-Savoir d’été] La coiffure « à la victime »